FAQ

Maternité

  • Organisez-vous des cours de préparation à l'accouchement ? Quel type de cours ? A partir de combien de semaines de grossesse ? Le conjoint peut-il y assister ?

    Nous organisons des cours de préparation à l'accouchement " classique " que l'on peut suivre en couple à partir de la 28ème semaine avec accord du gynécologue. Le cours a lieu une fois par semaine pendant 5 semaines. Il existe aussi la possibilité de suivre le cours complet sur un week-end (2 jours entiers).

  • Puis-je accoucher à la Clinique de La Source sans assurance complémentaire ?

    Oui, moyennant un forfait de CHF 5'800.-, hors honoraires de votre gynécologue et du pédiatre.

  • Puis-je disposer d’une chambre privée même si je ne dispose que d’une assurance d’hospitalisation semi-privée ?

    Oui, dans la mesure de nos disponibilités et moyennant un supplément par jour (jour d'entrée et de sortie compris) de CHF 250.- (à votre charge).

  • Est-ce que mon gynécologue sera présent à mon accouchement ? Et qui d'autre encore ?

    Votre gynécologue ou son remplaçant ainsi que la sage-femme qui vous a suivi et une 3ème personne de l'équipe des soins infirmiers seront présentes pour vous accoucher et accueillir votre bébé.

  • Mon pédiatre sera-t-il présent lors de mon accouchement ?

    Il n'est pas nécessaire que votre pédiatre soit présent lors de votre accouchement, sauf pour des raisons médicales d'origine maternelle ou pédiatrique.

    Toutefois, si vous accouchez par césarienne, un pédiatre est présent d'office. Si elle est programmée, vous pouvez demander au pédiatre que vous aurez choisi d'être présent.

  • Peut-on accoucher sans analgésie péridurale ?

    Oui ! Il s'agit du confort et de la liberté de chacun. Il n'y a ni honte à l'accepter, ni gloire à accoucher sans analgésie péridurale.

  • Faites-vous la péridurale ? De jour comme de nuit et le week-end ?

    Nos médecins anesthésistes sont présents 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et peuvent poser une péridurale en tout temps.

  • À quel moment peut-on encore bénéficier d’une analgésie péridurale ?

    Théoriquement, vous pouvez la demander jusqu'au bout. Mais compte tenu du délai d'action de l'analgésie péridurale (au minimum 30 minutes) votre sage-femme vous aidera à choisir le meilleur moment, sans attendre que les douleurs deviennent insupportables.

  • La pose du cathéter péridural fait-elle mal ?

    On considère que la douleur ressentie correspond souvent à celle de la pose du cathéter veineux. Si vous présentez déjà des contractions douloureuses à ce moment, la pose du cathéter péridural sera largement moins pénible qu'une contraction. Pendant la pose de la péridurale, sentez-vous libre de nous exprimer ce que vous ressentez, nous en tiendrons compte.

  • Est-ce que je peux avoir mal en accouchant malgré l’analgésie péridurale ?

    Le but de l'analgésie péridurale est de rendre les douleurs des contractions et la naissance de votre enfant supportables. Toutefois, un certain degré de sensation, parfois douloureuse, notamment à la sortie de votre enfant, est habituel. Il arrive que l'analgésie péridurale ne fonctionne que d'un côté. Dans ce cas, il est d'usage de retirer le cathéter et d'en reposer un autre dans les plus brefs délais.

  • Est-ce que je sentirai encore mes contractions ?

    Le but de l'analgésie péridurale est de sentir les contractions sans trop de douleur tout en vous permettant de pousser efficacement pour accoucher. Il existe cependant une grande diversité dans la sensibilité de chacun aux anesthésiques locaux. Si vous ne ressentez plus les contractions, signalez-le à votre sage-femme, une modification du volume ou de la concentration des médicaments utilisés permet de corriger ce désagrément.

  • Est-ce que je risque d’être paralysée ?

    Un traumatisme de votre moelle est théoriquement impossible, celle-ci s'arrêtant bien au-dessus de l'endroit de la ponction. Une lésion directe d'un nerf est exceptionnelle, et la récupération complète hautement probable.

    Par contre, même aux petites concentrations d'anesthésique local, une faiblesse transitoire d'une jambe est possible et correspond à l'effet du médicament, surtout en cas d'asymétrie marquée de l'analgésie. La récupération complète survient 1 à 2 heures après arrêt des médicaments.

    En cas de césarienne, une atteinte de la force de vos jambes survient toujours et le retour de la mobilité s'observe 1 à 2 heures après la fin de l'opération sous anesthésie rachidienne et plus précocement sous anesthésie péridurale.

  • Est-ce que la péridurale augmente le risque de césarienne ou d’accouchement avec forceps ?

    NON. Avec les concentrations actuelles d'anesthésiques locaux, la durée de l'accouchement n'est pas prolongée: Le risque de césarienne ou de forceps n'est pas augmenté.

  • Quelle influence peut avoir l’analgésie péridurale sur mon enfant ?

    Votre enfant ne sera en aucun cas endormi par la péridurale. La quantité de médicament est faible et la part qui se transmet à votre enfant est infime. De plus, l'analgésie péridurale diminuant votre stress, elle améliore la perfusion de votre enfant par les vaisseaux de l'utérus. Elle permet enfin d'éviter l'utilisation de médicaments analgésiques à base de morphine pour calmer les douleurs des contractions, ceux-ci ayant des effets délétères sur votre enfant.

    Une baisse de la tension artérielle, parfois induite par l'analgésie péridurale, peut diminuer la perfusion placentaire, raison pour laquelle votre pression sera régulièrement contrôlée et corrigée si nécessaire.

  • Est-ce que l’analgésie péridurale a une influence sur l’allaitement ?

    Bien qu'une infime quantité de médicament puisse passer dans votre lait, cela n'aura aucune influence sur votre enfant. Sa capacité de téter n'est pas non plus diminuée, même immédiatement après sa naissance.

  • Combien de temps après mon accouchement puis-je me mobiliser librement ?

    L'effet de l'analgésie péridurale s'estompe 2 à 3 heures après la naissance de votre enfant et l'éventuelle suture d'une épisiotomie. La sage-femme retire le cathéter rapidement, sans douleur. Vous retrouvez alors votre indépendance, mais vous vous lèverez la première fois en compagnie d'une sage-femme.

  • Est-ce que vous soutenez l'allaitement selon l'UNICEF?

    Nous soutenons l'allaitement dans la mesure du possible et selon les souhaits des patientes et des médecins.

  • Combien de temps durera mon séjour ?

    En moyenne, un séjour pour un accouchement par voie basse est de 4 à 5 jours, et de 6 à 7 jours suivant une césarienne

  • Est-ce qu'une sage-femme à domicile pourra passer d'office à mon retour à la maison?

    Une sage-femme ne passera pas d'office, il faut une raison médicale : soit un allaitement difficile pendant le séjour, un ictère chez le bébé ayant nécessité une photothérapie... Toutefois, selon votre assurance maladie vous pouvez demander à une sage-femme indépendante de passer à votre domicile.

Directeur des Soins Infirmiers 

WEISSENBACH Pierre

Infirmière Sage-femme responsable

PIAZZA-DELPLANQUE Valérie

Envoyer à un ami

Captcha :